Bourgogne - Franche-Comté

Du 01/03/2016 au 02/03/2016

Deuxième étape du tour de France des établissements : la stratégie de groupe en action en Bourgogne – Franche-Comté

Rencontrer les acteurs locaux et leur faire confiance, tel est le message que souhaite faire passer la délégation de la FHF emmenée par son président, Frédéric Valletoux, lors de son déplacement en Bourgogne – Franche-Comté les 1er et 2 mars dernier. Un déplacement qui, là encore, vise à nourrir la plate-forme politique 2017-2022 que la FHF adressera aux candidats à la prochaine élection présidentielle sur l’avenir du système de santé.

Centre hospitalier universitaire (CHU) de Dijon, 1er mars 2016, 9 heures. Accompagnés par Denis Valzer, le délégué inter-régional Bourgogne – Franche Comté, Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France et David Gruson, délégué général, entament la deuxième étape de leur tour de France des établissements sanitaires et médico-sociaux. Leur objectif ? Prendre régulièrement le pouls du terrain, cerner les besoins comme les attentes des acteurs locaux, comprendre leurs difficultés et valoriser leurs capacités d’initiative.

GHT : impliquer les acteurs locaux, redonner du sens à leur action

Alors que le déplacement commence par une réunion dans la salle du Conseil du CHU sur les centres hospitaliers (CH) de proximité de la nouvelle région, Frédéric Valletoux rappelle que « l’hôpital de proximité est l’ancrage du groupement hospitalier de territoire dans le tissu local, le lieu de rencontre avec l’ensemble des professionnels de santé ». Et le président de la FHF de renchérir en soulignant que « le travail en équipe est au cœur de la dynamique des établissements ».

Un second temps d’échange, avec les CH pivots de Bourgogne, qu’ils soient supports de GHT ou non, permet à la délégation de la FHF de confirmer l’avancement, sur le territoire, de la préfiguration des futurs GHT. Mais aussi de la nécessité d’une simplification du projet de décret en cours de concertation et de la mise en œuvre d’un dispositif fort d’accompagnement à la conduite du changement. La rencontre avec les acteurs locaux permet à la FHF de réaffirmer une position depuis longtemps défendue : l’importance d’accorder de la confiance aux acteurs de terrain. Quant il affirme que « La dérive bureaucratique est en train de décourager les acteurs de santé et qu’il faut redonner du sens à ces même acteurs », Frédéric Valletoux ne dit pas autre chose.

Beaune, ses hospices, la convention de la nouvelle FHF Bourgogne – Franche-Comté

Arrivés à Beaune en début d’après-midi, la délégation agrandie de la FHF – Cédric Arcos, le délégué général adjoint, et les chefs de pôle sont également présents – assiste à la convention de la nouvelle FHF régionale. Le président Valletoux salue le travail réalisé par Paulette Guinchard et Françoise Tennebaum, co-présidentes de la nouvelle fédération régionale, et par Denis Valzer, le délégué inter-régional pour constituer une seule FHF régionale au service des adhérents. L’équipe de la FHF nationale échange de manière dense avec les établissements de la région Bourgogne – Franche-Comté. Les sujets d’actualité sont légion.

Coopérations sanitaires : initiatives exemplaires en Franche-Comté

La suite du déplacement régional conduit la délégation de la FHF au CHU de Besançon. Au programme notamment : des échanges sur les enjeux de démographie médicale qui semble devoir rendre inéluctable l’émergence d’une politique nationale de RH médicales notamment, une réunion avec les CH pivots de Franche-Comté, qu’ils soient supports de GHT ou non. Dans ce cadre, il est clairement apparu que les établissements francs-comtois n’avaient pas attendu des consignes venant de Paris pour mettre en œuvre des coopérations. Cela est notamment remarquable dans le domaine de la cancérologie.

Autre sujet de réflexion, les missions du CHU (proximité, recours, recherche, etc.) et la parfaite conscience de celui-ci quant à ses responsabilités régionales.

L’égalité des prises en charge en question

Alors qu’il est, à ce jour, question de quatre à cinq GHT en Franche-Comté avec un groupement autour du CHU de Besançon, un autour du CH de Montbéliard, un autour du CH de Lons, un autour du CHU de la Haute-Saône et un avec des établissements de santé mentale, la délégation de la FHF s’est rendue au centre hospitalier spécialisé (CHS) du Jura à Dole. L’objectif ? Evoquer des questions comme les GHT, la sectorisation, le financement avec les acteurs de la psychiatrie et de la santé mentale de la région.

Une dernière réunion, avec les Ehpad de la région, a permis de faire remonter la réalité des difficultés rencontrées sur le terrain. Les sujets de la prise en charge des personnes âgées et de la dépendance posent la question de l’égalité de l’accès aux soins des Français.

Remerciant les acteurs de santé et médico-sociaux publics qui l’ont accueilli durant ces deux jours, Frédéric Valletoux a insisté sur la confiance et le professionnalisme dont font preuve les acteurs de terrain et s’est dit satisfait de voir un service public de santé sûr de ses valeurs en dépit d’un environnement en mutation.

Les villes visitées

Partagez sur